Épilation du maillot : Pourquoi n’est-ce pas une pratique sans risque ?

Aujourd’hui, je tenais à consacrer cette lettre à un sujet encore trop peu abordé par le monde de la beauté : 

L’épilation du maillot

Pourquoi ? Car cette pratique, aujourd’hui très courante chez la plupart des femmes, n’est pas sans danger !

Mais d’abord, commençons par un peu d’histoire. 

Saviez-vous que l’épilation féminine s’est popularisée en occident seulement au début du XXème siècle¹

Au début des années 1920, les femmes ont commencé à épiler leurs aisselles, puis leurs jambes dans les années 40-50. C’est seulement à partir des années 80 que les femmes ont commencé à épiler la zone du maillot jusqu’à ce que cette pratique se généralise dans les années 90-2000²

La raison de la naissance de cette tendance ? Il semble y en avoir de nombreuses : la principale étant l’apparition des bikinis, et des maillots de bain échancrés. Vous vous en doutez, le développement de l’industrie pornographique n’y est pas pour rien non plus !

Cette perspective historique nous permet de comprendre une chose : l’épilation du maillot est une habitude essentiellement culturelle 

Oui, contrairement aux idées reçues, les poils situés sur et autour de la zone génitale sont très utiles et les épiler n’est pas sans risque…

Voici dans cette lettre quel est le rôle de vos poils pubiens, et pourquoi vous devriez y prêter une attention particulière, voire apprendre à les aimer !

 

Quels risques pour votre zone intime ?

 

 

Première chose essentielle à savoir sur le rôle des poils situés autour de la zone génitale ? 

Ils jouent un rôle majoritairement protecteur. 

Oui, les poils du maillot servent principalement à :

  • Constituer une barrière protectrice contre les microbes et les bactéries 
  • Conserver l’équilibre de la flore vaginale 

Contrairement aux idées reçues, l’épilation du maillot n’est donc pas une pratique hygiénique, bien au contraire !

S’épiler le pubis trop souvent (surtout si vous pratiquez l’épilation intégrale) vous expose à plusieurs risques. 

D’abord, vous risquez un déséquilibre de votre flore, ce qui pourrait avoir comme conséquence certains désagréments tels que des sécheresses vaginales ou le développement de mycoses. 

Une épilation trop régulière de cette zone vous expose aussi à des risques d’irritations, de brûlure, d’inflammation de la peau, mais aussi au développement de poils incarnés pouvant parfois s’infecter gravement³.  

Moralité ? Vos poils pubiens sont vos amis ! Les conserver participe à la protection de votre zone intime. 

 

Quelles solutions et alternatives ?

 

Pour celles qui seraient dérangées par leurs poils pubiens lors des relations intimes avec leurs partenaires, sachez qu’ils jouent un rôle dans l’attraction sexuelle : ce sont eux qui permettent de retenir les phéromones⁴

Néanmoins je le reconnais : il est difficile parfois d’assumer ses poils pubiens, surtout dans les situations où vous avez besoin de porter un maillot de bain.

Voici donc mon conseil pour respecter l’équilibre de votre zone intime : d’abord, évitez l’épilation intégrale ou « brésilienne » (c’est-à-dire lorsque les lèvres sont également épilées). Essayez de vous limiter aux zones pileuses qui dépassent de votre maillot !

Ensuite, tentez d’espacer au maximum vos épilations. Pour ma part, je m’épile essentiellement l’été, lorsque je dois aller à la plage ou à la mer. 

Si vous êtes dérangées par une pilosité trop importante, coupez vos poils sans les épiler : garder quelques millimètres de poils peut-être suffisant pour conserver leur rôle protecteur et régulateur.

Autre conseil si vous souhaitez épiler votre maillot : pensez à faire un gommage doux régulièrement. Cela permettra d’éviter le développement de poils incarnés.

Aussi, n’oubliez pas d’hydrater cette zone après l’épilation ! Certaines marques proposent des crèmes hydratantes spécialement adaptées au PH de la vulve ; l’idéal pour celles qui pratiquent l’épilation intégrale.

Et surtout n’oubliez pas le plus important : l’épilation de vos parties intimes doit être et rester un choix 100% personnel, cela ne regarde… que vous-même ! 

 

Et vous ? Aimez-vous ou détestez-vous vos poils ? Seriez-vous prête à moins vous épiler ? 

 

Sources :
¹ https://www.letemps.ch/societe/lepilation-une-contrainte-januhairy-defie-normes-beaute
² https://www.letemps.ch/societe/lepilation-une-contrainte-januhairy-defie-normes-beaute
³ https://www.marieclaire.fr/,poilorama-3-choses-que-vous-ignorez-surement-sur-les-poils,793356.asp
⁴ https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2634573-pourquoi-garder-ses-poils-raisons-role-pubiens-aisselle-nez-cheveux-cils/

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ingrid
1 mois il y a

J’ai arrêté de m’épiler,parce que mon amant était contre. Avec l’âge on en perd quand même!